Accéder au contenu principal

Review One Piece chap. 959 : « Samouraïs ». Le plan semble compromis !

Au chapitre précédent, nous avions laissé les fourreaux rouges complètement désemparés en découvrant leur flotte détruite. Mais qu’est-ce qui a bien pu se passer ?

Un retour en arrière de deux jours. Kinemon est satisfait des préparatifs, d’autant plus que sa rébellion compte maintenant 4200 hommes. Ordre est donné à tout ce petit monde se retrouver au point de rendez-vous le jour J.. À cette annonce, à Kuri, Franky demande à ce que les bateaux puissent transporter jusqu’à 5000 personnes, puis il part, en compagnie de Usopp, rejoindre les autres Mugiwara. Dans le reste des provinces de Wano, les insurgés se mettent d’accord sur la meilleure façon de déplacer discrètement leurs stocks d’armes sans éveiller l’attention des sbires de Oroshi. 

À Kuri, dans le village d’Amigasa, Hitetsu offre des armures de samouraïs à l’équipage des chapeaux de paille, ce qui rend fou de joie Luffy, Chopper et Brook. Le jour prévu pour l’attaque correspondrait à un soir de pleine lune, ce qui est parfait pour le Sulong des minks. Seules inquiétudes de leurs parts : la météo, sera-t-elle clémente ou non ? Luffy, quant à lui, semble préoccupé par autre chose, Big Mom a fait son apparition, mais toujours pas de nouvelles de Jimbei. Malgré tout, il garde espoir.

En dehors de la capitale des fleurs, des pauvres s’enthousiasment du fait que Ushimitsu leur a donné de l’or avec lequel ils pourront acheter de l’eau potable, à défaut de pouvoir participer aux festivités. 

À Okobore, le gifter Holdem et ses troupes malmènent les habitants afin de découvrir où sont les brigands de la montagne. Otsuru s’interpose et propose de les guider jusqu’aux coupables, dans le but de protéger la population. Ce qui est mal la connaitre, car ils préfèrent assumer cette faute (dont ils sont innocents) et ainsi permettre à Kinemon et son groupe de mener à bien leur mission. 

La veille du jour décisif, sur la côte de Kuri, des gifters volants trouvent, grâce aux instructions d’Oroshi, la cachette du Sunny et détruisent l’endroit. Au même moment, il fait faire exploser tous les ponts reliant les différentes régions de Wano ainsi que les bateaux qui étaient prévus pour le débarquement. Méfiant depuis toujours de cette prophétie, et bien informés, Oroshi met un point d’honneur à saboter les ambitions du clan Kozuki. C’est ainsi qu’on découvre pourquoi, au port de Tokage à Udon, nos samouraïs se retrouvent seuls sans aucun moyen de transport. Avec la force du désespoir, nos guerriers décident, malgré tout, d’attaquer. Repousser le projet d’un an signifierait la mort. C’est en tant que dignes vassaux d’Oden, que kinemon et ses compagnons implorent le fils Momonosuke de ne pas les suivre dans leur mission suicide et de rester caché avec dame Hiori. Ils lui rappellent que son père avant lui avait aussi commencé tout seul. C’est sur ces dires qu’un flashback débute et nous fait faire un saut dans le temps 39 ans en arrière, à une époque où Oden Kozuki n’était pas encore le grand seigneur qu’on nous a dépeint jusqu’à maintenant. Détesté et craint, il se sentait à l’étroit dans ce pays et ne souhaitait qu’une chose : sortir de cet isolationnisme. Mais, apparemment, le projet était un peu plus compliqué que prévu.

Avec ce chapitre, bien que des réponses nous aient été apportées, d’autres continuent d’exister. À commencer par qu’est-ce qui a bien pu arriver aux Mugiwara ? Où sont Jimbei et Nekomamushi ? Est-ce que les 4200 hommes de la rébellion vont rester sagement bloqués ? Qui a bien pu les trahir ? Mais il va falloir prendre son mal en patience, car la semaine prochaine débute enfin l’histoire du grand samouraï Oden Kozuki. À quoi ressemblera-t-il ? Comment va-t-il rassembler les fourreaux rouges ? Quelle était sa force ? Et pourquoi était-il si respecté par Roger et Barbe Blanche ? Dans tous les cas, on ne risque pas de s’ennuyer. 

Eaglesham Mc Guinky Tout afficher

Parisien trentenaire, diplômé en langues (Anglais/Portugais), civilisations (Anglo-saxonnes et lusophones) et en Histoire de l'Art et Archéologie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :